Our Authors

View All

Articles by Amy Boucher Pye

En sécurité auprès de Dieu

Lorsque nos enfants sont devenus adolescents, j’ai écrit une lettre à chacun. Dans l’une d’elles, j’ai parlé de notre identité en Christ, en me rappelant que, lorsque j’étais adolescente, j’étais peu sûre de moi. J’ai dû apprendre que j’étais la bien-aimée de Dieu – son enfant. J’ai écrit : « Savoir qui tu es revient à savoir à qui tu appartiens. » Car si…

Faire connaître Jésus

Peu après que Dwight Moody (1837-1899) a cru en Christ, l’évangéliste a pris la résolution de ne jamais plus laisser passer une seule journée sans annoncer la bonne nouvelle de Dieu à au moins une personne. Les jours où il était très occupé, il oubliait parfois sa résolution jusque tard en soirée. Un soir, il s’est couché avant de se la…

Solliciter l’aide de Dieu

Pendant cinq ans, vers la fin des années 1800, des sauterelles ont envahi le Minnesota, détruisant les récoltes. Les agriculteurs ont tenté de les capturer dans du goudron et de brûler leurs champs pour y tuer les œufs. Désespérés et au seuil de la famine, beaucoup de gens ont sollicité un jour de prière à l’échelle de l’État pour solliciter ensemble…

Le secret du contentement

Lorsque Joni Eareckson Tada est rentrée chez elle après avoir été victime d’un accident de plongée l’ayant laissée quadriplégique, sa vie a énormément changé.

Communiquer votre foi

Lorsque l’auteur et évangéliste Becky Pippert vivait en Irlande, elle désirait ardemment annoncer la bonne nouvelle de Jésus à Heather, ...

Sien selon la loi divine

Liz a pleuré de joie lorsque son mari et elle ont reçu l’extrait de naissance et le passeport de leur enfant, officialisant son adoption.

Qui habite dans notre cœur

Les paroles des enfants nous font parfois mieux comprendre la vérité divine.

User de miséricorde

En se remémorant comment elle avait pardonné à Manasseh, l’homme qui avait tué son mari et certains de ses enfants dans le génocide rwandais, Beata a dit :

Recevoir la royauté

Après avoir rencontré la reine d’Angleterre à un bal en Écosse, Sylvia et son mari ont reçu un mot leur disant que la famille royale désirait leur rendre visite pour le thé.

Plus doux que le miel

Le jour de la fête de Chicago en octobre 1893, les propriétaires des théâtres de la ville ont fermé leurs portes parce qu’ils se disaient que tout le monde irait à l’Exposition universelle.