Tag  |  réputation

Valorisé

Nous nous attendions à ce que la soirée à l’église soit amusante...

La réponse au mépris

Dans son article The Price of Public Shaming in the Internet Age (Le prix de l’humiliation publique à l’époque d’Internet), Todd Leopold demande : « Croyez-vous au pardon ? Croyez-vous aux secondes chances ? Bien sûr que oui. Tout le monde fait des erreurs. Se tromper est humain, pardonner est divin. N’est-ce pas ? Pas à l’époque des médias sociaux. »

Irréprochable

Beaucoup de gens font plus confiance à leurs pharmaciens qu’à leurs pasteurs ! Les répondants à un sondage d’opinion ont été invités à évaluer « l’honnêteté et les normes éthiques » de 22 professions différentes. Les pharmaciens ont obtenu un score « élevé » et « très élevé » dans 75 % des cas. Les vendeurs de voitures et les membres du Congrès sont ceux à qui les gens font le moins confiance. Tristement, les dirigeants d’Église viennent au huitième rang, et seulement un répondant sur deux a dit que ceux qu’il connaissait sont des hommes intègres.

UNE BONNE RÉPUTATION

Le nom de Charles Ponzi sera toujours associé à la manœuvre frauduleuse dont il a fait un mode de vie. Après avoir commis quelques crimes financiers mineurs et purgé quelques courtes peines de prison, il s’est mis à offrir, au début des années 1920, un rendement de 50 p. cent sur les placements de quarante-cinq jours et de 100 p. cent sur ceux de quatre-vingt-dix jours. Même si cela semblait trop beau pour être vrai, l’argent affluait. Ponzi utilisait les fonds des nouveaux investisseurs pour payer les investisseurs précédents et soutenir son style de vie luxueux. À la découverte de sa fraude en août 1920, ses investisseurs avaient perdu vingt millions de dollars et cinq banques faisaient faillite. Ponzi a passé trois ans en prison, a été déporté en Italie et est mort sans le sou en 1949 à 66 ans.

LE LION QUI JAPPE

Les visiteurs d’un jardin zoologique se sont offusqués d’entendre le « lion d’Afrique » se mettre à japper plutôt qu’à rugir. Le personnel du zoo a alors déclaré qu’il avait déguisé en lion un mastiff du Tibet – un chien de grande taille – parce qu’il ne pouvait se permettre d’adopter un vrai lion. Nul besoin de vous dire que la réputation de ce zoo s’en est trouvée entachée et que les gens y penseront désormais à deux fois avant d’aller le visiter.

LES PREMIÈRES IMPRESSIONS

En faisant l’épicerie, un jour, j’ai été perçu comme un voleur par une certaine personne et comme un héros par une autre.

ILS REGARDENT

L’équipe d’un certain footballeur professionnel vivait une saison terrible, perdant semaine après semaine. Un journaliste lui a demandé comment il parvenait à rester assez motivé pour continuer de donner le maximum même si son équipe perdait presque tous les matchs. Il lui a répondu : « Mon père regarde le match. Ma mère regarde le match. Croyez-moi, je vais faire tout mon possible ! » Il reconnaissait qu’il y avait plus en jeu que le simple fait de gagner ou de perdre. Des gens regardaient le match, et cette réalité le poussait toujours à faire de son mieux.

À QUOI VOUS RECONNAÎT-ON ?

Dans l’Empire romain, les païens invoquaient souvent le nom d’un dieu ou d’une déesse lorsqu’ils misaient à un jeu de hasard. Une de leurs divinités préférées était Aphrodite, le nom grec désignant Vénus, la déesse de l’amour. En jetant les dés, ils disaient
« epaphroditus ! » ce qui signifiait littéralement « par Aphrodite ! »

L’épître aux Philippiens nous…