Tag  |  protection

Grandir sous le vent

Imaginez un monde sans vent. Les lacs seraient calmes et les feuilles mortes n’envahiraient pas les rues. Reste que, dans ce cas, qui s’attendrait à ce que des arbres tombent soudain ? Or, c’est précisément ce qui est arrivé dans un dôme forestier de verre bâti dans le désert de l’Arizona. Des arbres grandissant dans une énorme bulle sans vent, la Biosphère 2, poussaient plus vite que la normale avant de s’écrouler subitement sous leur propre poids. Les chercheurs de ce projet ont fini par en trouver l’explication. Ces arbres avaient besoin de subir le stress des vents pour se fortifier.

GPS divin

Le système de géolocalisation par satellite a changé la façon dont nous nous déplaçons d’un endroit à l’autre. Je n’ai qu’à taper une adresse dans mon GPS pour qu’il me guide jusqu’à ma destination.

Soulagée d’un soleil cuisant

Comme je vis en Angleterre, je n’ai pas trop à me préoccuper des coups de soleil. Après tout, un épais plafond nuageux en bloque souvent les rayons. Dernièrement, par contre, j’ai passé du temps en Espagne, où je me suis vite rendu compte qu’avec ma peau claire, je ne pouvais rester plus de dix minutes au soleil avant de retourner m’abriter à la hâte sous le parasol.

Qui vous observe ?

Lors des Jeux olympiques de 2016, peu importe où les athlètes allaient dans Rio de Janeiro, ils pouvaient voir Jésus. Érigée au‑dessus de cette ville du Brésil et solidement ancrée au sommet d’une montagne de 705 m appelée Corcovado se trouve une sculpture de 62 m de hauteur appelée Cristo Redentor (Christ le Rédempteur). Les bras grands ouverts, cette immense sculpture est visible de jour comme de nuit depuis presque partout dans la ville tentaculaire.

Des rappels retentissants

La tour de l’horloge du palais de Westminster, qui abrite la cloche que l’on appelle Big Ben, compte au nombre des monuments les plus iconiques de Londres, en Angleterre. Selon la tradition, la mélodie de sa sonnerie aurait été inspirée d’un des airs du Messie de Händel : « Je sais que mon Rédempteur vit ». On en est venu à mettre des paroles en anglais sur cet air, que l’on a affichées dans la salle de l’horloge :

Un refuge

On a découvert une nouvelle façon de fournir un toit pour la nuit aux sans-abri de Vancouver, C.‑B. Un organisme charitable a créé des bancs de parc qui se convertissent en abris temporaires. Le dossier de ces bancs se transforme en toit susceptible de protéger la personne des intempéries. Ces bancs sont faciles à trouver la nuit, puisqu’on y lit, en lettres luminescentes : CHAMBRE À COUCHER.

Des anges qui me protègent

Jacob fuyait son frère. Seul et effrayé, il avait marché aussi loin qu’il le pouvait, puis avait pris une pierre pour s’en faire un oreiller. Il a ensuite eu un songe où Dieu se tenant au haut d’une échelle lui fait cette promesse : « Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras » (Ge 28.15). Il a vu des anges monter et descendre l’échelle, allant patrouiller dans le monde et revenant pour rapporter ce qu’ils avaient fait (Job 1.6 ; 2.1 ; Hé 1.14).

FOURMIS EN QUÊTE D’UN DOMICILE

Selon des chercheurs de l’Université de Bristol, il se pourrait que la temnothorax rugatulus réussisse mieux que nous dans l’immobilier. Les chercheurs ont découvert que ces fourmis européennes se servaient d’éclaireurs pour vérifier continuellement les conditions de vie de leur colonie. En employant des aptitudes sociales assez complexes pour étonner les scientifiques, ces fourmis travaillent ensemble pour trouver le bon milieu de vie, obscur et sûr, où leur reine et ses larves seront le mieux.

Le puissant lion

L’Éthiopie souffre d’un taux dangereusement élevé de mariages d’enfants enlevés (on en estime le taux à 70 pour cent). Plus tôt cette année, sept hommes ont enlevé une jeune fille de douze ans, l’ont battue et l’on forcée à se marier avec l’un d’eux. Elle a réussi à s’échapper et lorsque les hommes l’ont retrouvée, ils ont fait face à de sérieux ennuis. Plusieurs lions s’étaient rassemblés autour de la jeune fille, éloignant ses agresseurs et la protégeant pendant toute une demi-journée. L’agent de police a déclaré : « [Les lions] ont monté la garde jusqu’à ce qu’on la trouve, puis ils l’ont laissée là, comme un cadeau, et sont retournés dans la forêt. »

VERS LA SORTIE

Alors que je me trouvais à Londres dernièrement, j’ai décidé de prendre le métro pour me rendre à ma destination. J’ai donc payé mon ticket, puis je suis descendu dans les profondeurs souterraines de Londres pour accéder à ma rame de métro. Sortir de la station peut toutefois se révéler être une expérience affolante pour quelqu’un qui ne connaît pas bien le système. Si l’on ne trouve pas la sortie, on risque de vite se perdre dans les tunnels.