Tag  |  deuil

Offrez vos larmes à Dieu

Un été, une femelle épaulard nommée Talequah a mis bas.

Le deuil changé en joie

Selon les cinéastes Jim et Jamie Dutcher, connus pour leur connaissance des loups, lorsque ceux-ci sont heureux, ils frétillent de la queue et folâtrent.

Dieu avec nous

Par son livre intitulé One Thousand Gifts (Mille cadeaux), Ann Voskamp encourage ses lecteurs à sonder leur vie chaque jour afin de voir ce que Dieu fait pour eux.

Le ministère du deuil

En 2002, quelques mois après que ma sœur Martha et son mari, Jim, sont morts dans un accident, un ami m’a invité à participer à un atelier de croissance au cours d’un deuil donné à notre église. J’ai accepté à contrecœur d’aller à la première séance, mais sans avoir l’intention d’y retourner par la suite.

La vie et les pertes

Depuis le début de l’humanité, ce sont des ennemies continuelles. Récemment elles se sont immiscées dans la vie d’une amie qui regrettait de voir ses enfants ne pas marcher avec Jésus. Un autre ami pleurait la fin de ce qui avait été un mariage d’amour. Un membre de ma famille me regardait les yeux larmoyants tentant de former des mots en vain à cause de la démence. Un autre, rempli de chagrin suite à la mort de son père, m’a dit doucement : « Je ne peux pas croire qu’il est parti. »

Perdre pour gagner

Lorsque j’ai épousé mon fiancé anglais et j’ai ensuite émigré au Royaume‑Uni, je croyais que je vivrais une aventure quinquennale en sol étranger. Je ne m’étais jamais imaginé que je m’y trouverais encore près de vingt ans plus tard ni que j’aurais eu l’impression de perdre la raison en faisant mes au revoir à ma famille, à mes amis, à mon emploi et à tout ce que j’avais connu jusque là. Reste qu’en perdant mon ancien mode de vie, j’en ai trouvé un meilleur.

Du deuil à la danse

On abolit votre poste. » Il y a une décennie de cela, cette annonce m’a causé un choc lorsque l’entreprise qui m’employait a éliminé mon poste. À l’époque, je me suis sentie démolie, en partie parce que mon identité était très liée à mon rôle d’éditrice. Dernièrement, j’ai éprouvé un chagrin similaire en apprenant que mon contrat de pigiste prenait fin. Par contre, je ne me suis pas sentie secouée dans mes fondements, car j’ai vu Dieu user de sa fidélité en transformant ma tristesse en joie au fil des ans.

Un ami dans le besoin

De bons amis à moi ont perdu leur fils, Raphaël, quand il était âgé d’à peine huit semaines. J’en avais le coeur brisé pour eux et je tenais à les réconforter, mais j’ignorais comment soulager leur douleur.

Pleins d’espérance

J’ai pris ses mains noires, usées, dans les miennes, et nous nous sommes recueillis pour prier. Les expériences de vie de ce concierge et les miennes se sont entrecroisées dans mon petit bureau de professeur, cette semaine. Sa mère avait été malade depuis quelque temps, et la maladie, contenue jusque-là, s’était propagée dans tout son corps. Confiants en la capacité de Dieu de la guérir, nous l’avons prié qu’il restaure son corps ; nous lui avons également demandé qu’il accorde à ses proches le miracle du réconfort qui transcende la mort. Ce soir, son fils est assis à son chevet et sait qu’il aura bientôt à lui dire adieu. Enfin, pour l’instant. Les souvenirs, les derniers mots. La mort n’est jamais facile, même lorsque nous avons des mois pour nous y préparer. Nous faisons tout notre possible pour nous accrocher à nos êtres chers un peu plus longtemps parce que, même pour le croyant, la séparation que produit la mort semble permanente à la lumière de notre chagrin. Nous avons été conçus pour l’éternité ; nous n’avons pas été faits pour connaître la perte.

Le tabernacle de Dieu

James Oglethorpe (1696‑1785) était un général britannique membre du Parlement qui rêvait de bâtir une mégapole. Chargé de fonder l’État de la Géorgie en Amérique du Nord, il a planifié la construction de la ville de Savannah selon la vision qu’il en avait. Il a conçu une série de places, chacune ayant un espace vert et des endroits désignés pour les églises et les commerces, et le reste étant réservé au logement de la population. La pensée visionnaire d’Oglethorpe se voit aujourd’hui dans cette superbe ville bien organisée que l’on considère comme un joyau du sud des États‑Unis.