Le Notre Pain Quotidien et le COVID-19

 

Le protocole des Ministères Notre Pain Quotidien par rapport au coronavirus

 

(mis à jour le 25 mars)

Le 23 mars, le gouvernement de l’Ontario a ordonné à tous les commerces non essentiels de fermer en raison du coronavirus (COVID‑19). Cet ordre comprenait des conditions que les commerces devaient respecter pour qu’on les dise essentiels. En passant la liste des critères en revue avec nos conseillers juridiques, nous avons déterminé que les Ministères Notre Pain Quotidien approvisionnent au moins cinq genres de commerces essentiels, ce qui nous permet d’exploiter notre entrepôt, mais avec un personnel réduit. Tous les membres de l’équipe du service à la clientèle travaillent désormais de la maison.

    • Bureau de Windsor, en Ontario : LES MEMBRES DE L’ÉQUIPE DU SERVICE À LA CLIENTÈLE TRAVAILLENT DE LA MAISON
      (du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30, HAE)

(Nous répondons au téléphone, dépouillons le courrier, traitons les dons et prenons les commandes.)

    • Bureau de Burnaby, C.-B. : FERMÉ (Les appels sont réacheminés au cellulaire du cadre supérieur de ce bureau, qui s’occupe de faire les suivis.)
    • Envois du Notre Pain Quotidien : COMME PRÉVU (Nous avons posté tous les livrets datés de mars à mai. Ceux de juin sont en cours. On a permis à notre partenaire postal de demeurer ouvert pour le moment.)
    • Inventaire et expédition : ENVOIS QUOTIDIENS GRÂCE À UN PERSONNEL RÉDUIT AU MINIMUM (Deux de nos employés travaillent encore sur les lieux. Le réapprovisionnement pourrait être perturbé en raison des retards qu’accusent les services de messagerie et les compagnies de transport.)

Plutôt que de garder tout notre personnel sur place, nous avons permis à bon nombre de nos employés de travailler de la maison. Nous réduirons ainsi leurs déplacements ainsi que leur exposition au virus chaque jour. Dans le but d’assurer le fonctionnement de notre entreprise et de respecter les critères du gouvernement de l’Ontario, nous garderons de deux à quatre employés sur les lieux pendant les heures d’ouverture. Ces employés travaillent dans des endroits différents de l’édifice et n’ont pas de contacts rapprochés. On leur a donné l’instruction de régulièrement nettoyer et désinfecter leur espace de travail durant la journée, et de souvent laver leurs mains. De plus, chacun a sa bouteille de désinfectant pour les mains, dont il se sert libéralement.

Si nous étions forcés de fermer complètement, et selon les restrictions qui nous seront imposées, nous POURRIONS ne désigner qu’une seule personne comme responsable des commandes. Elle ne serait au bureau que durant certaines heures. Nous ignorons encore ce qui se passera, mais nous faisons tout notre possible pour veiller à ce que vous receviez vos produits par la poste.

Nous continuerons de poster le Notre Pain Quotidien, aussi longtemps que notre partenaire postal sera ouvert et que Postes Canada livrera le courrier. Dans le cas où notre service serait interrompu, nous vous invitons à visiter notrepainquotidien.org/ pour obtenir des mises à jour ou lire les méditations quotidiennes.

On risque peu d’attraper le virus au contact du courrier. Le virus ne survit pas très longtemps sur du papier parce que les pores du papier le confinent et l’empêchent de se transmettre. De plus, l’enveloppe du virus sèche dans le papier, ce qui provoque sa mort. Des tests initiaux ont démontré que le virus vit moins de 24 heures sur les produits papetiers.

Les Ministères Notre Pain Quotidien ne sont financés ou soutenus par aucune confession, agence ou société. Durant la période actuelle, nous continuons de compter sur les dons de nos amis et de ceux qui soutiennent le Notre Pain Quotidien pour assurer notre exploitation au quotidien.

On peut verser des dons en toute sécurité en se rendant sur la page :

Étant donné que la situation change tous les jours, nous vous demandons de prier ainsi que d’être patients et compréhensifs si le service à la clientèle est plus lent que d’habitude ou si vos envois n’arrivent pas à temps. Nous travaillons diligemment à rester maîtres de la situation pour être en mesure de vous fournir les ressources scripturaires sur lesquelles vous êtes venus à compter, chaque jour.